Cette fois, je me jette à l’eau !

Archives newsletter. 21/12/2021

Hellooo-ooo !

La semaine passée, je t’ai parlé de la séquence d’accueil…mais si, tu sais, ces emails que tu envoies, une fois que quelqu’un t’as laissé son adresse mail contre un document ou juste parce que chez toi, ça a l’air intéressant.

Je te demandais si le mail que je t’avais envoyé la semaine dernière pouvait faire partie de cette fameuse séquence d’accueil, qui est encore manquante chez moi.

La bonne réponse (ou du moins la mienne), c’est que non … ou du moins pas en l’état.

Comment tu pouvais le savoir ? Tu ne pouvais probablement pas.

Elementaire, mon cher Watson !”

Ce que je ne t’ai pas dit, en effet, c’est ce qu’on met dans ces emails.

Et bien, ça dépend !

Une séquence d’accueil type

Grosso modo pour les entrepreneur(e)s, ça peut donner ça:

Mail 1: un email de bienvenue.

On ne laisse pas le mail pré-configuré de son CRM qui est souvent en anglais et impersonnel. Même ici, tu peux annoncer le ton que tu utiliseras dans les mails (formel, familier, tu/vous, si tu as un univers de vocabulaire …)

Mail 2: une présentation

Explique ton parcours et tes valeurs.

Les éléments que tu indiques ici doivent avoir un intérêt pour la personne qui te lit. Donc si ta passion, c’est le crochet mais que la personne est ici pour recevoir des conseils fitness…pas sûre que ça l’intéresse. Tu vois ?

Je sais que c’est la mode de rajouter des trucs un peu bizarres dans ses présentations ou ses CV. Je me suis toujours demandée pourquoi. Je ne pense pas qu’un recruteur se dise sur un profil Linkedin “ah cool, elle aime les cookies : ça va le faire pour le poste en expertise assurances”.

Se présenter est essentiel car cela donne un visage, un aspect humain à ton adresse mail. Pour vendre, il faut établir une connexion avec ton client. S’il peut t’imaginer, te ranger dans certaines cases mentales, il aura plus facile à te faire confiance et à t’écouter.

Mail 3: Tes ressources gratuites

Si tu as des podcasts, des freebies ou une mini-formation pleins les tiroirs, c’est le moment de les indiquer. Le nouveau-venu n’a pas forcément l’inventaire de tout ce que tu as déjà fait et ça serait dommage de ne pas lui en faire profiter.

Mail 4: Tes ressources payantes

Une fois que ton “ptit nouveau” a appris à te connaître, que tu as crédibilisé ton parcours, il est temps de lui parler de ce que tu vends. C’est quand même le but, non ? Là encore, tout est une question de présentation. On peut informer sans matraquer. L’idée est de planter une graine pour que la personne pense à toi le jour où elle aura besoin du service/ produit que tu vends.

Un exemple ?

La semaine passée, j’ai fait la maline avec mon explication de pratique délibérée…il est temps pour moi de me sortir les mains des poches (vaut mieux pour écrire tu me diras…).

Alors je vais t’écrire ce fameux mail n°2 pour qu’on apprenne à se connaître…Pour l’instant notre relation ressemble plus à un match Tinder qu’autre chose. Ben oui, t’es là parce que t’as trouvé un de mes posts joli et/ou intéressant mais fondamentalement, tu n’en sais pas plus. (D’ailleurs merci de me lire malgré ça !).

Donc mon mail n°2 pourrait donner ça:

 

Helloooo-ooo,

Je suis ravie de t’accueillir ici dans mes emails. Je profite de ces quelques lignes pour me présenter succinctement.

Passionnée des mots depuis… au moins l’âge de raison, je combine cette passion avec mon intérêt pour la compréhension des biais cognitifs et les étranges fonctionnement du cerveau humain dans la rédaction persuasive de textes de vente.

Aujourd’hui j’aide les entrepreneurs de business à impact positif, comme toi je l’espère, à porter leurs messages. J’écris pour eux/ elles des textes pour vendre plus mais surtout mieux, sans pression et avec éthique.

J’écris des pages de vente, des emails, des pages à propos, des pubs facebook … pour mes client(e)s.

Après avoir réfléchi à ce qu’on appelle mon positionnement, je suis arrivée à la conclusion que je n’avais pas de “niche” prédéfinie. Au fil de mes rencontres, j’ai réalisé que je cherchais à travailler surtout avec des personnes ayant des valeurs communes avec les miennes.

Tu liras certainement ici ou sur mes réseaux sociaux que je creuse de plus en plus les questions d’”empowerment féméninin” sans être pour autant une activiste.

Je m’intéresse à tous les sujets dont les femmes ont été écartés ou pas assez impliqués au fil du temps et qui leur permettraient de décider plus sereinement de leur avenir. C’est assez vaste et cela peut prendre plusieurs facettes : connaissances en économie (cryptomonaies, investissements …), fixation de ses prix, …mais aussi formations permettant d’accéder à l’entrepreneuriat, aux méthodes d’apprentissage…

Peut-être que tu penses que j’exagère sur ces questions genrées. Je te renvoie vers LE livre qui a déclenché chez moi cette prise de conscience : “Les Grandes Oubliées – Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes” de Titiou Lecoq. A sa lecture, j’ai réalisé que tous les manuels d’Histoire qui avaient accompagné ma scolarité ne parlaient pas ou très peu des femmes dans l’Histoire. Difficile de croire que 51% de la population mondiale s’est tournée les pouces depuis la création du monde, non ?

Quoiqu’il en soit, j’ai rencontré plein d’entrepreneurs hommes qui partageaient les mêmes (autres) centres d’intérêt que moi. Donc pas de sectarisme ici. Appelons ça, une sensibilité particulière.

Tu peux me retrouver sur les réseaux sociaux principalement ici:

Si l’envie t’en prend, n’hésite pas à venir discuter avec moi, soit en répondant à mes emails, soit aux liens indiqués ci-dessus.

Je te souhaite une belle journée et te dis à bientôt dans ta boîte mails.

Désormais, si tu es resté(e) jusqu’ici, c’est qu’on a dépassé le stade de “j’ai vu de la lumière et je suis entré(e)”. 

Merci à toi de m’avoir lu jusque là.

Je te souhaite d’ores et déjà de belles fêtes de fin d’année. ❤️

PS: Si tu souhaites que j’évoque certains sujets spécifiques au copywriting ou que tu te demandes comment écrire tel type de texte, sens-toi libre de m’envoyer un email. Promis, je te répondrai !

PS2: Peut-être as-tu déjà lu mon email d’accueil si tu t’es inscrit(e) dans les 2 derniers jours, car aussitôt dit, aussitôt fait! J’ai profité de ma pratique délibérée de cet email pour créer mon workflow d’accueil.

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.