Mails Laure

Des comme moi, y’en a plein !

Hellooo-ooo !

Comment se démarquer de tes concurrents ? Comment pousser tes prospects à acheter chez toi plutôt qu’ailleurs ? Telles sont les questions universelles que se posent toutes les entreprises indifféremment de leurs tailles.

 

Prenons un peu de distance …Suffisamment pour atterrir dans une chouette région : l’Alsace.

 

Te voilà partie en duo pour un petit week-end sous un soleil hivernal.

Vous parcourez les routes passant de villages en villages aux noms tous plus imprononçables les uns que les autres et finissant par “eim”,

Vous vous gavez de Flamekuesche à tous les repas en vous demandant bien pourquoi personne n’a eu l’idée d’ajouter des tomates et marquer la gastronomie mondiale avec ce plat,

Vous résistez au fou rire naissant qui pointe avec l’intensité de l’accent alsacien de vos logeurs,

Et vous finissez, comme tous les touristes, par atterrir dans une cave afin de faire une petite dégustation et ramener quelques bouteilles de votre escapade.

 

Et là, c’est la déroute !

Des vins, y’en a plein !

 

OK, pas de stress.

Premier choix facile : rouge ou blanc ? 1 chance sur 2. Disons, blanc.

OK, OK. Mais là, aussi y’a toujours plein de choix.

 

Procédons avec stratégie.

Y’a ceux qui ont une jolie étiquette et les autres. Ça peut peut-être aider, non ? Y’a la cuvée Spéciale Terres du Roi avec un joli dessin de la rosace de la cathédrale de Strasbourg. Mmmmh toute une promesse. Ça a l’air bien ça. En plus, chaque achat supporte la rénovation de la cathédrale. Pas mal. Si on peut être utile (ben voyons).

 

OK. Plus que 4 choix.

 

Décidément, on ne s’en sort pas !

 

Le charmant vendeur te propose une dégustation pour t’aider à affiner ton choix.

Histoire de te donner un peu de contenance, tu te souviens de quelques noms de vins que tu as pu goûter : ton choix se porte (fièrement) sur le Riesling.

“Excellent choix, Madame. Puis-je vous faire comparer avec notre Riesling Vendanges Tardives, notre Riesling Sélection et notre Riesling Tradition ?”

 

Quoi ? Non mais il m’en veut, celui-là.

 

Bon, ça commence à bien faire cette histoire. Tu élimines les plus chers…tu n’as de toute façon pas de grande cave et en toute franchise, tes potes ne sont pas les plus fins connaisseurs du monde. Ce que tu achèteras ici sera toujours mieux que la piquette du samedi soir de Grégoire.

Finalement, tu en retiens 2 et tu demandes à les goûter.

L’un est rond, moelleux et sucré. Tandis que l’autre monte au nez avec une attaque franche et des parfums marqués.

Ton choix est fait. Les 2 sont radicalement différents. Derrière le même nom, la presque même étiquette, 2 caractères marqués.

 

Tu me vois venir ?

 

Et bien avez ton biz, c’est pareil. C’est ta personnalité, ton identité qui va plaire à tes clients. Pas la peine de déblatérer sur tes concurrents, d’aller chercher à leur piquer des clients ou d’appliquer d’autres pratiques commerciales douteuse.

 

Sois toi-même. Affirme tes valeurs, ta façon de penser, ton approche. Et tu attireras les clients que tu souhaites.

 

Il y a de la place pour tous. Il faut “juste” affirmer tes points différenciants.

Si de nouveaux vignobles se lancent encore aujourd’hui en France sur le marché établi et saturé qu’est le vin, tu dois bien pouvoir trouver ta place dans ta niche, non ?

 

Belle journée à toi.

 

PS : est-ce qu’on ne vient pas de parler de ce qu’est le positionnement en marketing ?

 

PPS : tu sais ce qu’on dit avec le vin ? Il se bonifie avec l’âge. Alors keep cool, si tu n’as pas encore trouvé ta différence. Continue à chercher, tu vas trouver.

 

PPSS : pas besoin de te dire où j’ai passé le week-end ?

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.